Se débarrasser de ses poils incarnés

Petits boutons, rougeurs disgracieuses… Les effets de l’épilation lors de la repousse peuvent être désagréables. Cela vaut tant pour les aisselles que pour les jambes ou les maillots… toutes les parties du corps qui ont été épilées ou rasées. On parle là des poils incarnés pouvant souvent allier douleurs et inesthétique. Qu’est-ce qu’un poil incarné, comment le traiter et comment lutter contre, nous allons répondre aux questions que vous vous posez.

Qu’est-ce qu’un poil incarné ?

Après l’épilation, lorsque les poils doivent repousser, il arrive que l’on sente un bouton se former jusqu’à ce que les poils arrivent à percer la peau. Et souvent, ils n’y arrivent pas sans un coup de pouce. Le bouton peut devenir laid, car le poil incarné continue à pousser sans sortir de la peau. Il arrive même qu’il pique. Et cela fait incroyablement mal… Des fois, le poil incarné qui commence à former un bouton peut démanger. Évitez alors de gratter. Certains attrapent même de la fièvre juste à cause d’un poil incarné. D’autres ont des ganglions parce que souvent notre premier réflexe est d’attraper une pince à épiler ou une lame pour essayer de sortir le poil. Infection et cicatrices sont les risques d’un poil incarné mal traité. Le pire, c’est que souvent si le poil coincé sous l’épiderme créer une inflammation et que si l’on se rase sans que cela ne dégonfle, on risque d’agrandir la plaie et de se faire de vilains boutons. D’où les taches et les cicatrices.

Comment prévenir les pois incarnés ?

Il n’y a pas beaucoup de précautions à prendre, seulement quelques-unes et vous n’aurez plus de boutons laids sous les aisselles ou au niveau du maillot. L’astuce la plus simple est de faire un gommage de la peau. Cela peut être un gommage naturel fait maison que vous appliquerez sur les zones que vous épilez ou rasez. Nul besoin d’aller chercher un nouveau produit que votre peau pourrait ne pas supporter. Miel, citron, sucre par exemple. La peau est moins dure et moins épaisse sans la couche morte. Donc elle sera plus facile à percer pour les poils. Une simple exfoliation ne suffit cependant pas.

L’hygiène est de taille. Il vous faut nettoyer vos outils pour l’épilation ou le rasage. Cela évitera aux bactéries de s’installer. Pensez aussi à changer de technique d’épilation si vous avez à chaque fois des poils incarnés. Si le rasage n’est pas apprécié de votre peau, essayez l’épilation à la cire. Ou l’inverse.

L’hydratation est tout aussi importante. Buvez assez d’eau pour conserver une peau élastique dont les poils pourront percer les poils. Sur les zones sujettes aux poils incarnés peut même être étalée de la lotion. Préférez celle à base d’acides de fruits pour une exfoliation de la peau. Votre peau sera plus souple.

Comment traiter les poils incarnés ?

Si vous avez déjà des poils incarnés, voici les solutions. La règle numéro un est d’éviter la pince ou les ongles pour les enlever. Dans le cas contraire, vous prenez le risque d’infecter la zone. Des cicatrices peuvent même apparaître.

Il faut laisser le poil sortir tout seul. D’abord, désinfecter la zone en utilisant de l’alcool 90°. Ensuite, appliquez un soin à l’argile. Laissez agir le traitement naturel pendant quelques minutes pour assécher le bouton et le faire disparaître. Une couche fine de lotion est nécessaire tous les jours, le petit coup de pouce qui fera que vos poils aient plus de facilité à sortir. Aussi, si jamais un kyste se forme ou que votre poil refuse de sortir, un rendez-vous chez le dermatologue est requis. Il pourra alors enlever le poil avec une aiguille préalablement stérilisée.