Tout savoir sur le lifting cervico-facial 

Une fois passé un certain âge, beaucoup se retrouvent complexés à cause des signes de vieillissement. Il n’est pas étonnant de voir la demande pour un lifting cervico-facial montée en flèche. C’est une opération qui permettra de donner un meilleur aspect à son visage. Certes c’est une intervention assez connue, mais être bien informé ne fait pas de mal.

En quoi consiste cette chirurgie ?

Le lifting en général présente de nombreux avantages si l’on ne parle que de la confiance en soi et du fait qu’il permet de retrouver un visage plus jeune, plus radieux. Le lifting cervico-facial est une opération chirurgicale assez conséquente au niveau du cou et du visage. Souvent pratiquée chez les personnes de 50 ans et plus, elle vise à corriger les effets du vieillissement. D’ailleurs, c’est une intervention qui peut se pratiquer jusqu’à l’âge de 80 ans. Mais seulement si la santé de la patiente le permet. Mais il se peut que pour des raisons de maladie aggravée de la peau, certains le pratique plus jeune. Concernant sa durée, elle peut varier de 2 heures et 30 minutes à 4 heures selon la complexité des cas.

En vieillissant, la peau et ses muscles perdent énormément en collagène. Elle devient moins souple, molle et finit par pendre. Bref, ce n’est pas vraiment très esthétique. Ainsi, cette chirurgie esthétique permet de supprimer ce défaut qui en complexe plus d’une. Ce sont surtout les femmes qui ont recours à cette opération.

Les effets du lifting cervico-facial

Comme souligné plus haut, cette opération permet d’enlever l’excédent de peau dû à l’âge. Durant l’intervention, le chirurgien remontera les pommettes. Cela aura comme effet de supprimer la bajoue tout en redonnant sa forme d’origine au visage. Les cordons au niveau du cou, aussi appelé cordes platysmales, seront lissées. Si vous avez un double menton, c’est le moyen de leur dire adieu.

Bien sûr, un lifting cervico-facial fait gagner plusieurs années. Toutefois, il est impossible de donner un chiffre exact puisqu’il dépend de la personne. Mais pour donner une approximation, il est possible de rajeunir de 10 ans après une opération.

Quels sont les préparations avant une intervention ?

Plusieurs consultations, au moins 2, espacés de plusieurs semaines sont nécessaires avant tout acte de chirurgie. De même, vous devez être sûre d’avoir la condition physique nécessaire pour l’anesthésie. Vous avez le choix entre l’anesthésie générale et locale, plus précisément, la neuroleptanalgésie. C’est une technique beaucoup moins risquée et plus confortable.

Pour que l’opération se déroule dans les meilleures conditions, il est important de suivre quelques consignes. Le tabac doit être arrêté au minimum 2 avant le jour J, si vous êtes fumeur. Cela permettra de réduire les risques de nécrose cutanée. De même, vous devez impérativement stopper les médicaments qui peuvent provoquer une hémorragie. Au moins 2 semaines avant l’intervention, arrêter de prendre des anti-inflammatoires ou des anti-coagulants. La veille de l’opération, vous devez faire un shampoing avec un produit antiseptique. Cela permettra d’éviter les risques d’infections.

Les conseils post-opératoires

En règle générale, la période de convalescence dure jusqu’à 3 semaines. C’est aussi la durée nécessaire pour que les bleues disparaissent. Tous les jours, il est important de nettoyer le visage et les cicatrices à l’aide d’un savon doux. D’ailleurs, ces cicatrices ne vont entièrement disparaitre qu’après 12 mois.

Ne vous affolez pas si vous avez une sensation d’inconfort durant les premières semaines. Pour la soulager un maximum, n’oubliez pas l’hydratation. Vous pouvez utiliser de la crème ou de l’huile. Faire un shampoing directement après n’est pas interdit. Mais utilisez des produits sans alcool pour ne pas irriter votre nouvelle peau. Préférez également les soins naturels à base de karité ou de miel par exemple.

Durant la première année après l’opération, vous devez appliquer de la crème solaire sur votre visage et votre cou. Pour les contrôles post-opératoires, ils sont à faire 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention.