Tout savoir sur ce qu’est la médecine esthétique

De plus en plus présente dans les mœurs, la médecine esthétique n’en reste pas pour autant méconnue sur de nombreux points. Dans sa globalité, il s’agit des actes médicaux qui ont pour optique d’améliorer l’apparence d’une personne, sans passer par la chirurgie. Il peut cependant y avoir un lien entre les deux pratiques : la médecine peut être utilisée de manière préventive à la chirurgie ou permettre d’améliorer la durabilité de l’intervention. Les applications de la médecine esthétique ont pour vocation de répondre aux attentes des patients désireux de s’embellir sans suites lourdes et avec des résultats immédiats.

Dans quels cas peut-on faire appel à la médecine esthétique

Les publics ciblés par la médecine sont principalement les adultes souhaitant maintenir l’aspect de leur jeunesse durant leur pleine période d’activité socioprofessionnelle. Garder intacte leur image de séduction et assurer leur confiance. Mais également les personnes âgées désirant un petit coup de jeune. La pratique peut être appelée suite à des actes chirurgicaux ou des accidents, tout aussi bien que pour améliorer une partie disgracieuse de leur physique. La médecine esthétique s’applique à progresser dans les domaines de l’embellissement et du rajeunissement. L’avancée des techniques permet de proposer toujours plus d’offres afin de correspondre à la demande des patients. Les interventions les plus innovantes sont l’utilisation des lasers.

Les principales zones cibles de la médecine esthétique sont le visage, les mains et le décolleté. Le médecin doit donc posséder de nombreuses compétences notamment e, dermatologie, en endocrinologie ou encore en psychologie. Cependant, la pratique n’est pas reconnue par le Conseil National de l’Ordre des Médecins, il est ainsi plus que recommandé de se renseigner sur les compétences d’un médecin avant toute consultation.

Plus de détails sur vos médecins esthétiques et leurs pratiques

Même si la médecine esthétique n’est pas reconnue, les praticiens doivent être diplômés d’un doctorat en médecine (bac +9). Leur inscription au conseil de l’Ordre est obligatoire et ils doivent posséder une autorisation de pratique sur le territoire français, ainsi que d’avoir suivi une formation dans le domaine de la médecine esthétique.

Un médecin esthétique pratique des actes médicaux, mais pas de chirurgie. Il possède un large éventail d’activités : injections de botox et d’acide hyaluronique, peelings, lasers (épilation, détatouage…) ou encore réjuvénation par les LED. Ces actes interviennent dans le traitement des rides, cicatrices, taches pigmentaires ou retrait de tatouage. Ces interventions sont peu invasives et ne nécessitent pas d’anesthésie générale.

Certains effets secondaires indésirables sont parfois à noter, mais ils sont souvent liés à la qualité de médecin ayant pratiqué.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire